Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Fête de la sainte Cécile à Maroilles

Comme chaque année à pareille époque, l'harmonie municipale et la chorale "Viva Voce" de Maroilles ont fêté la sainte Cécile dans l'église Saint Humbert du village.

le Samedi 19 nov 2016

La fête de Sainte Cécile en l’église Saint Humbert de Maroilles

 

Il faut rappeler que Cécile est issue d’une famille noble de Rome. Fort jeune, elle se fait baptiser et fait vœu de chasteté afin d’honorer Dieu. Néanmoins, à la fin de son adolescence, elle est contrainte, par ses parents, de se marier avec un jeune homme de bonne famille. Elle ne dit mot et, le jour de la cérémonie, se tient à l’écart pour chanter en hommage au Seigneur. Pendant la nuit de noces, elle demande en outre à son époux Valérien de lui permettre de respecter son vœu en le menaçant de la colère divine s'il s'y refusait. Le jeune homme, subjugué, accepte de se plier à la volonté de son épouse et, le lendemain, se convertit ainsi que son frère Tiburce. Dès lors, ils se consacrent tous les deux aux œuvres charitables chrétiennes. Mais, les deux frères sont découverts en train de porter en terre des chrétiens martyrisés et sont jugés, condamnés et mis à mort après avoir refusé de se livrer à des sacrifices en l’honneur de divinités païennes. A son tour, Cécile, voulant enterrer les corps de son époux et de son beau-frère, est surprise par les soldats romains et est amenée devant le préfet Almachius qui la condamne à être plongée dans une cuve d’eau bouillante dont elle sort indemne grâce à une nuée miraculeuse venue du ciel. Un soldat tente alors de la décapiter mais doit s’y reprendre à plusieurs reprises et Cécile met trois jours à mourir dans les pires souffrances. Durant son agonie, elle ne cesse de chanter la gloire de Dieu et fait distribuer tous ses biens aux pauvres. Sainte Cécile est fêtée chaque année le 22 novembre, date anniversaire de sa mort à Rome en l’an 232. Elle est la Sainte Patronne des chanteurs, des musiciens, des luthiers et des poètes. Dans l’imagerie populaire, elle est souvent représentée debout soit avec un orgue, un luth, un violon ou une harpe, une blessure au cou et une couronne de fleurs

La fête en son honneur est toujours célébrée à Maroilles au cours d’une messe le samedi le plus proche du 22 novembre. C’est donc le 19 novembre à 18 h 00, qu’elle s’est déroulée, cette année, dans l’église Saint Humbert. La liturgie de ce jour est celle du Christ Roi de l’Univers et elle coïncide, cette année, avec la Sainte Cécile et avec la conclusion de l’Année Sainte de la Miséricorde initialisée le 8 décembre 2015 par le pape François.

L’abbé Daniel Noncq accueillit l’harmonie municipale, dirigée par Noël Delleaux et la Chorale « Viva Voce », dirigée par Jean-Noël Vilbas. Ces formations étaient placées dans le chœur. L’ouverture de la cérémonie fut ponctuée par un morceau de musique de Kumiko Tanaka «Les Lunes de Cuzco». Par la suite, « Aria pour Sax Alto » de Lorenzo Pusceddu, « Don’t Mock Baroque » de Wilfried Shadbolt, « Valse Triste » de Oskar Nedbal, « Hallelujah" de Léonard Cohen, par le chanteur soliste M. Savaryn de Maroilles, nous ont permis de découvrir la variété du répertoire de notre musique municipale. Toutes ces interprétations mélodieuses furent appréciées à leur juste valeur et ont fait frissonner les paroissiens enthousiastes.

La chorale, accompagnée de l’orgue, va suivre l’ordinaire de la messe en interprétant, avec maîtrise, les chants liturgiques préparés et âprement répétés pour cette occasion : Kyrie , Gloria, Sanctus, « O Salutaris Hostia », Agnus Dei extraits de la « Messe brève aux sept chapelles de C. Gounod », ainsi que l'Alleluia Irlandais.

Tous les musiciens et chanteurs furent chaleureusement applaudis comme il se doit à la fin de l’office.

Retrouvons-nous l’année prochaine+

autour de sainte Cécile en espérant que nous aurons toujours un prêtre pour commémorer cette sainte, chère aux cœurs des paroissiens de notre village.

 

Michel Coulon

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié Dimanche 20 novembre 2016 - 19h54 • 526 visites

Haut de page