Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle à Maroilles

Halte à Maroilles pour deux pèlerins belges en route pour Saint Jacques de Compostelle

le Jeudi 09 mars 2017

Les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle à Maroilles

LES PELERINS DE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE A MAROILLES

 

Depuis de nombreux siècles, le village de Maroilles a accueilli des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle du fait de la présence de son abbaye bénédictine avant la Révolution. En effet, avant la tombée de la nuit, les moines faisaient sonner les cloches pour que les pèlerins puissent se diriger plus facilement vers l’établissement monastique. Ces pèlerins connaissaient la qualité de l’accueil des moines.

Tout le long de l’année 2016, nous avons accueilli une vingtaine de pèlerins. Ces derniers se sont rendus dans l’église et ont noté les coordonnées téléphoniques des paroissiens qui vont les loger dans la salle du catéchisme « René Delegove ». Ils repartent tôt le lendemain matin avec la « Compostella » sur leur carnet de route, la « Crédencial ».

Il faut rappeler que le curé du village, René Delegove, en fonction de 1968 à 1997, fut un des premiers ecclésiastiques à ouvrir son église aux chrétiens dès son arrivée. En outre, il tint à accueillir des pèlerins de Saint Jacques, même parfois au presbytère. Jean Noël Carlier, en fonction de 2002 à 2015, poursuivra l’action de son prédécesseur. Après le décès de Jean-Noël Carlier, il fut décidé de continuer à accueillir ces pèlerins en les logeant à la salle du catéchisme et en leur portant un repas.

Aujourd’hui, le 9 mars 2017, sont arrivés les deux premiers pèlerins de l’année 2017, venant d’une petite ville située à 15 km de Courtrai : Kluisberjen.

Quel est l’Itinéraire et la durée du voyage

La distance à parcourir est de 2500 km à raison d’une moyenne de 25 km par jour en y ajoutant une quinzaine journées de repos réparties sur la période ; soit un total de 115 jours.

Je ne vais pas ici vous énumérer, de manière exhaustive, tous les lieux de passage. En gros, les deux pèlerins vont passer par Tournai, en suivant l’Escaut, Vieux-Condé, Frasnoy, Maroilles (4ème soir), Buironfosse, Reims, Vézelay, Bourges, Limoges, Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées), Pampelune, Saint Jacques de Compostelle.

Le but de ce pèlerinage

Ces deux pèlerins de 65 ans font partie d’une communauté catholique de leur village. L’école chrétienne est en mauvais état et nécessite une sérieuse rénovation. Pour ce faire, ces jeunes retraités, boucher et éducateur spécialisé, ont eu l’idée de faire ce pèlerinage et de créer une tombola liée au nombre de kilomètres parcourus ; c’est-à-dire qu’un billet de tombola de 5 € correspond à un kilomètre parcouru. Avant leur départ, ils ont fait la une de la télévision belge. Au deuxième semestre, ils auront cet argent pour commencer les travaux de restauration. Bon courage pour leur voyage jusqu’à « Santiago » et, après leur retour, pour l’embellissement de l’école catholique de leur village.

Michel Coulon

 

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié Vendredi 10 mars 2017 - 14h27 • 285 visites

Haut de page