Veillée de Noël à Bousies

Veillée, crèche vivante et messe de la nativité

 

 

La veillée de Noël a attiré beaucoup de monde à l'église de Bousies où plusieurs enfants participaient à la créche vivante.

Contrairement à ce qui se fait habituellement, cette veillée n'était pas exclusivement tournée vers la nativité. « Elle consistait en une mise en scène des lectures de la Parole de Dieu prévues par la liturgie de la nuit de Noël. »

Par un « flasback » de la Résurrection jusqu'à Noël, l'évangéliste Saint Luc lui-même, se remémore différents témoins qu'il a rencontrés : Cleophas, Pierre, Marie-Madeleine dont les interventions s'appuient sur la Parole de Dieu.

Saint Luc, mimé par Vincent, une plume à la main, face à son évangéliaire, rédige son écrit avec un souci de précision. Il réfléchit à voix haute, propose un mot, le change par un autre qui lui semble plus approprié ( ...C'est pourquoi, après m'être informé soigneusement de tout depuis les origines, d'en écrire pour toi, cher Théophile, un exposé suivi afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as reçus. )

Après la première lecture, Saint luc reprend, tout haut, la rédaction de son texte tandis qu'une voix intervient, cachée dans la pénombre : «  je l'ai vu comme je te vois ! Mais je ne l'avais pas reconnu sur la route...Mais on ne s'en est aperçu que le soir, à Emmaüs... »

Des enfants interviennent à leur tour. En voix « off » enregistrées ils font leurs commentaires en forme d'actualisation de ce qui vient d'être dit. Tandis que la chorale, qui avait entamé « Douce nuit » pendant la procession d'entrée, chante « Peuple qui marchait dans la longue nuit ».

Bâtie sur ce principe la veillée a laissé la place à différents intervenants : Vincent, Monique, Cécile, Virginie, Myriam, Anne-Lise, Jacqueline, Hélène...

Aprés le récit de l'apôtre Pierre, « se rappelant sa joie de disciple pendant les différents moments de la vie publique du Christ », reprit par Virginie, les enfants, porteurs de lumignons rouges, les apportent sur « l'arbre de lumière ».

C'est à Marie-Madeleine (Cécile) de se rappeler de l'enseignement de Jésus. A nouveau, des jeunes apportent des lumignons blancs prés de l'ambon.

Glory alleluia, chantez Noël !

Pendant l'acclamation Vincent remet l'évangéliaire à l'abbé Louvradoux qui officie.

Pendant le déroulement de la lecture de la nativité, Marie et Joseph, arrivés en procession, prennent placent devant l'autel. L'Enfant Jésus vient au monde et les bergers arrivent à leur tour, attirés par la lumière de l'étoile. Ils sont suivis des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu'il aime. » Tout le monde se dirige alors vers la créche où Marie dépose le nouveau-né.

La chorale intervint de nombreuse fois pour soutenir et enjoliver cette belle rétrospective de la nativité, tandis qu'une projection permettait à l'assemblée de s'associer à la joie de Noël à travers lectures ou chants.

Notons que la tradionnelle layette de Noël, exposée dans le choeur, bénie par l'abbé Louvradoux, attend, elle aussi, "son" nouveau-né !

Ce fut un long et minutieux travail de préparation, de répétitions, que l'on doit à une équipe solide et dévouée qui permit la réalisation de cette magnifique soirée.

 

JFP

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Dimanche 26 décembre 2021 • 595 visites

keyboard_arrow_up