Dimanche de la santé

Messe de la santé les 8 et 9 février à Maroilles puis à Landrecies

Le Christ accueillait tous les malades et Il a confié à son Eglise la mission d'être signe de son amour pour tous ceux qui, jeunes ou âgés, hommes ou femmes, sont marqués par des souffrances physiques, morales ou spirituelles.

 

Qui n'a jamais souhaité « Une bonne santé  » à ses proches le jour de l'an ? Cette santé qui nous est si chère et sans laquelle nous sommes amputés d' une grande partie de notre capacité à pouvoir vivre normalement.

C'est en union avec les malades de tous âges mais aussi avec ceux qui les entourent, les soignent, ou les visitent qu'a été célébrée à Maroilles puis à Landrecies, les 8 et 9 février, la messe de la santé. Dans son homélie, l'abbé Jean n'a pas manqué d'évoquer les malades, les handicapés, toutes celles et ceux qui souffrent ...et s'est réjoui de la présence de deux servants d'autel à Maroilles. Le lendemain à Landrecies l'abbé Jean était entouré du diacre Didier, de servants d'autel venus en nombre tandis que la chorale retrouvait Fabrice, absent depuis trois semaines.

Membres du Service Evangélique des Malades (S.E.M.) de la paroisse, personnels soignants, malades, accompagnants ont participé à cette célébration placée sous le signe de la Lumière. Lumière pour éclairer la vie de ceux que la maladie, le handicap ont plongé dans la « nuit ».

Soyons convaincus que  « Dieu donne confiance à chacun pour que la nuit de nos chemins devienne Lumière. »

A Maroilles comme à Landrecies, six lumignons ont été déposés sur un joli support à l'issue de la lecture des intentions de la prière universelle.

Avant cette prière ont été lus des témoignages de personnes visitant les malades, dont celui de Maryse Ledieu. En portant, chaque dimanche, la communion au domicile d'une personne très âgée, cette bénévole déclare, par cette action, « donner un sens à son engagement dans le SEM, mais aussi accomplir un geste de foi et d'amour pour son prochain. »

Une autre dame confiera, en aparté : « Je ne me déplace pas mais, dans mon quartier, on sait que ma porte est ouverte pour accueillir ceux qui veulent venir confier leurs peines ou leurs souffrances, et les visites sont fréquentes ! »

 

Si, vous aussi, vous disposez d'un peu de temps libre, rejoignez le S.E.M. : il y a tant de personnes âgées, seules ou en souffrance à visiter. (vous rapprocher de Mme Bernadette Legrand, 19 Fbg de France à Landrecies – Tél. 03 27 77 61 54)

 

S.E.M.

 

 

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Dimanche 09 février 2020 - 15h49 • 161 visites

keyboard_arrow_up