En aubes revêtus

Célébration des professions de foi en l'église Saint Pierre-Saint Paul de Landrecies

 

 

Si le ciel fait grise mine en ce 19 mai, la blancheur immaculée des aubes illumine le parvis de l'église saint Pierre-saint Paul de Landrecies. C'est en effet le jour des professions de foi pour 25 enfants de la paroisse.

La profession de foi n’est pas un sacrement comme l'est la confirmation. C'est une célébration au cours de laquelle des enfants renouvellent personnellement l’engagement pris par leurs parents, parrain et marraine, en leur nom, à leur baptême.

C'est donc en procession, encadrés par leur parrain et marraine, que les jeunes se sont avancés vers le choeur. Après s'être inclinés, ils ont reçu le cierge allumé et ont gagné leur place, aux abords de l'autel où des chaises avaient été installées.

Après le mot d'accueil c'est Alexia qui appela les enfants désignés pour lire les trois invocations de la prière pénitentielle.

Ce fut une démarche comparable pour quatre autres communiants au moment de la profession de foi du groupe ; une profession de foi adressée, ensuite, à l'assemblée.

Puis, tour à tour, chaque jeune se signa avec l'eau bénite contenue dans une bassine de cuivre placée dans le choeur.

Vint alors le moment du baptême pour Antoine qui était arrivé, sans aube, dans l'église.

Encadré par ses parrain et marraine, il fut baptisé, avec l'eau, par l'Abbé Adam Dobek qui officiait. Puis le prêtre traça une croix sur son front avec le Saint Chrême. L'adolescent fut alors revêtu du vêtement blanc (l'aube de sa communion) et reçut un cierge allumé. Il rejoignit les autres communiants tandis que la chorale entonnait «  Tu es devenu enfant de Dieu et frère de Jésus, Alleluia ! »

C'est au moment de la prière universelle que Alexia fit à nouveau appel à cinq enfants pour lire les intentions, dont une, particulièrement émouvante, en lien avec ceux qui n'avaient pu venir ou encore étaient décédés « ...nos familles et amis qui n'ont pu nous rejoindre et à tous nos êtres chers qui sont déjà dans la lumière du Christ » .

En arc de cercle devant l'autel les enfants ont alors récité le Notre Père avec l'assemblée puis trois d'entre eux, ainsi qu'une maman, ont été sollicités pour lire les actions de grâce.

Un peu plus tard, c'est vers la Mère de notre Seigneur que les communiants furent invités à se tourner tandis qu'était interprété un chant à Marie.

Comme très souvent en pareille circonstance et avant l'envoi par Didier notre diacre, les communiants mimèrent avec entrain le chant « Il n'y a personne comme Jésus » sous la direction commune de Pascale, Brigitte, Bernadette et Virginie.

Malgré une église trop petite pour permettre à tous de s'asseoir, cette célébration se passa dans le silence et le recueillement.

La pluie, qui avait cessé, permit de prendre la traditionnelle photo de groupe sur le parvis.

 

Au nom du relais local je voudrais adresser mes remerciements à toutes les personnes qui se sont impliquées dans la préparation et le déroulement de cette célébration : l'Abbé Adam Dobek et le diacre Didier Carlier, les catéchistes, les mamans qui ont participé au nettoyage de l'église, les parents qui ont participé à l'achat des fleurs, les deux « fleuristes » qui ont confectionné les bouquets et décoré les piliers, Marcelle arrivée de bonne heure pour préparer la messe, la chorale sans laquelle les célébrations seraient bien fades, les services techniques qui répondent toujours favorablement aux sollicitations de la paroisse et enfin à tous ceux qui auraient pu être oubliés dans cette énumération.

Pierre Péchiné

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Lundi 20 mai 2019 • 482 visites

keyboard_arrow_up