"Lumières célestes"

Magnifique exposition d'une extraordinaitre oeuvre de Marcoville, chapelle des Jésuites à Cambrai

 

 

C'est par ces deux mots, « lumières célestes » que l'artiste, Marc Coville dit Marcoville, a intitulé la superbe exposition de ses œuvres au sein de la chapelle des Jésuite, place du saint Sépulcre à Cambrai (face à la cathédrale.)

Pas de guide, pas d 'explication écrite pour le visiteur qui, d'entrée, pénètre dans un somptueux décor exotique de palmiers nés de l'imagination de ce génie du verre, et se laisse porter par la beauté et l'originalité du lieu.

Car, bien qu'il n'y paraisse pas, au premier abord, c'est bien de verre industriel qu'il s'agit, du verre de rebus : translucide, coloré, peint, lisse ou gravé. Le regard cherche où se poser, en vain, car tout est tellement inattendu, raffiné, délicat, que les yeux ne savent où regarder. Au sortir de ce jardin d'Eden, comme l'appelle l'artiste, il faut regarder vers le ciel car des anges l'ont envahi !  Six cents parait-il ! Sans doute pour honorer toutes ces Vierges à l'enfant, aussi grandes que ceux qui les contemplent, installées à la périphérie de la chapelle. Ici, la mère de notre Seigneur se veut universelle  sous les traits de Vierges africaine, asiatique, européenne. Vierges raffinées dans les tenues de leurs pays, Vierge dépouillée dans sa simplicité et même une Vierge enceinte ! Pas moins de soixante que nous pouvons admirer et pourquoi pas prier en ce mois de Marie !

Et puis là-bas, dans ce qui fut le choeur, un aquarium géant comptant pas moins de trente mille poissons de verre, la plupart transparents, quelques uns colorés ! Un jeu de lumière, une musique ou quelque chose qui y ressemble, finissent pas nous faire croire que ce monde immobile est animé. Ce monde aquatique est sans doute la symbolique de celui des chrétiens. A chacun de laisser son imagination ou sa foi interprêter ce qui lui est présenté !

Une exposition exceptionnelle, fruit de quinze ans de travail, proposée jusque fin septembre, du jeudi au dimanche, et entièrement gratuite.

 

Pierre Péchiné

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Lundi 23 mai 2022 • 292 visites

keyboard_arrow_up