Quand la rareté fait l'unité

Messe dominicale dans l'église St Jean-Baptiste de Robersart, la plus petite de la paroisse St Roch

 

 

Animation inhabituelle à Robersart en ce 21 juillet : c'est en effet dans l'église St Jean-Baptiste que la messe dominicale va être célébrée. Portes grandes ouvertes, fleurissement soigné, vibrations mélodieuses d'une guitare, tout invite à entrer, à suivre le soleil qui s'est déjà installé sur les bancs du fond.....

Petit à petit les choristes s'assoient dans le choeur pour libérer des places dans la nef. Ils sont venus de Bousies, Fontaine, Preux-au-Bois, Landrecies et même de Poix-du-Nord : deux par ci, deux par là. A dose homéopathique ils ont composé une chorale qui, malgré la disparité des voix, se révélera efficace sous la conduite de Marie-Estelle ! Six places dans les stalles, huit chaises placées à la périphérie du maître-autel, il ne reste que peu d'espace libre pour l'officiant, l'abbé Daniel Nonque - secondé par le diacre Didier Carlier - qui prend la situation avec la bonhomie et le sourire qu'on lui connaît.

Dans l'assemblée on remarque des paroissiens des « clochers » déjà cités mais aussi de Hecq, Maroilles, Robersart, etc. Eux aussi sont venus par deux ou trois, guère plus. Pas de doute, la plus petite des églises de St Roch n'a pas eu besoin de repousser ses murs pour accueillir ce « concentré de paroissiens », comme si ceux qui étaient là avaient reçu délégation pour représenter les absents  !

Une belle image d'unité, de celle qui devrait toujours prévaloir sur les jalousies, les petites querelles intestines et permettre ainsi de consacrer toute notre énergie à l'appel de Dieu.

 

P.P.- Photos A.N.

 

 

.

 

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Lundi 22 juillet 2019 • 247 visites

keyboard_arrow_up