Une messe dominicale riche en événements

Compte-rendu de la messe d'aumônerie et d'anniversaire des 30ans de sacerdoce de l'Abbé Dobek

Une messe dominicale riche en événements

 

             Comme tous les derniers dimanches des mois qui en comptent cinq, ce 29 janvier se voulait convivial et festif.

 

Journée des aumôneries, accueil des ados susceptibles de se mettre en route vers la Confirmation, baptême du petit Evan Lesne, le programme était chargé. Mais l’équipe d’animation paroissiale avait, elle aussi, choisi ce dimanche pour fêter les 30 ans de vie sacerdotale de son curé, l’abbé Adam Dobek, avec la complicité de l’aumônerie, des catéchistes, des chorales, des relais et des paroissiens.

Concélébrée par les abbés Adam Dobek et Jean-Noël Carlier, elle débuta par le mot d’accueil traditionnel qui laissait déjà entendre que cette « messe, dans le respect de la liturgie, serait émaillée de quelques petites surprises. »

Après le chant d’entrée, une saynète, jouée avec beaucoup de naturel, rappela aux jeunes, parfois désœuvrés, que l’aumônerie est un lieu privilégié pour pallier à l’inactivité et se retrouver chaque vendredi soir pour un temps de partage, entre copains.

C’est au moment de l’offertoire qu’actuels ou  « anciens » de l’aumônerie, tous excellents musiciens, interprétèrent avec brio le Te deum de Charpentier en l’honneur de leur curé.

Si l’abbé fut quelque peu surpris par le nombre impressionnant d’enfants du « cathé » en ce jour où ils n’étaient pas conviés à la messe, il en comprit la raison lorsque, après la communion, tous rejoignirent le chœur en cortège, agitant des drapeaux aux couleurs de la France et de la Pologne. Soutenus par la chorale, ils chantèrent « Noire Madone », un cantique en l’honneur de la Vierge de Czestochowa à laquelle le peuple polonais voue un culte fervent. Visiblement ému et surpris, l’abbé Dobek, à la demande de la chorale, le reprit dans sa langue maternelle pour le plaisir de l’assemblée.

A la fin de la messe l’animatrice s’exprima en ces termes :

«  M. l’Abbé,

L’équipe d’animation paroissiale, M. le Doyen Bricout – curé-doyen de Le Quesnoy, M. l’abbé Carlier, vos amis prêtres du quercitains, vos amis du douaisis, les relais et tous les paroissiens de St Roch, vous remercient pour votre engagement, pour tout ce que vous avez donné en 30 ans de vie sacerdotale et donnez chaque jour à vos frères. A l’occasion de ce jubilé, ceux-ci, reconnaissants, ont voulu vous offrir une petite participation pour vous aider à financer un prochain voyage. »

C’est visiblement ému que l’abbé Dobek reçu une enveloppe contenant un chèque et qu’il exprima ses remerciements à une assemblée fort nombreuse qui l’applaudit chaleureusement.

Après la bénédiction finale, la chorale surprit une nouvelle fois son curé en interprétant un chant qu’il affectionne, dont le texte, remanié, reprenait les moments forts de sa vie.

Avant de se quitter on partagea le verre de l’amitié tandis qu’une carte de la Pologne était dévoilée, agrémentée de commentaires, piquée de petits drapeaux localisant la ville de naissance de l’abbé Dobek et celle où il entra au séminaire.

La journée se termina par un repas offert par l’équipe d’animation paroissiale à son curé, auquel participèrent plusieurs prêtres du secteur de Le Quesnoy, les représentants des relais et quelques amis proches.

 

                                                                                 Pierre Péchiné

Article publié par Fabrice FRANZOSI • Publié le Dimanche 29 janvier 2012 - 22h54 • 2339 visites

keyboard_arrow_up