La Vierge Marie aux Etoquies

La route Mariale a fait une halte, le temps d'une messe, à Notre Dame de Lourdes, à Landrecies

Après avoir parcouru la paroisse du nord au sud, d'est en ouest, la route mariale a fait une pause à Landrecies avant de poursuivre jusque Notre Dame des Près à Maroilles, le 15 août, pour y fêter l'Assomption de la Vierge Marie.

C'est à Notre Dame de Lourdes, chasse des Mauviards à Landrecies, qu'une messe a été célébrée dans l'enclos soigneusement aménagé et entretenu par Mme Monique Van Moerbeke. Une croix et un autel en granit y ont été installés depuis plusieurs années, jouxtant, d'un côté, une petite source qui, symboliquement et très modestement rappelle celle de Lourdes et de l'autre une chapelle de brique renfermant une reproduction de la grotte de Lourdes.

L'office débuta par un chant, accompagné à la guitare par François Brunet, entraînant les voix d'une assemblée d'une quarantaine de personnes.

L'abbé Jean-Marie Telle et Didier officièrent sous l'auvent déployé en la circonstance, les protégeant d'un soleil trop ardent ou encore de la pluie. Mais ni l'un ni l'autre ne s'invitèrent !

Au cours de son homélie, l'abbé rappela qu'en ce vendredi 14 août, nous fêtions Saint Maximilien Kolbe, un prêtre polonais détenu au camp d'extermination d'Auschwitz, pendant la seconde guerre mondiale, qui offrit sa vie à la place d'un père de famille. Placé dans une cellule avec neuf autres détenus, laissé sans nourriture ni boisson, il soutint ses compagnons par la prière durant ces deux semaines d'enfermement. Encore vivant après cette période, il mourut d'une injection de phénol le 14 août 1941. Son corps fut brûlé le lendemain 15 août, jour de l'Assomption de la Vierge Marie à laquelle il vouait une intense dévotion. Il fut canonisé en 1982.

Après la messe, Mme Van Moerbeke offrit le verre de l'amitié. Un moment de convivialité mais aussi de retrouvailles en cette période bousculée par la crise sanitaire.

Merci à Mme Van Moerbeke, à l'abbé Jean-Marie Telle, à Didier, à François pour leur implication dans cette cérémonie, mais aussi à la municipalité et aux services techniques de la ville qui avaient été mis à contribution pour fournir les chaises.

 

Pierre Péchiné

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Samedi 15 août 2020 - 11h54 • 408 visites

keyboard_arrow_up