Semaine Sainte

Rétrospective de semaine Sainte vécue au sein de la Paroisse Saint Roch-en-Mormal

Après le dimanche des Rameaux, qui attira beaucoup de paroissiens à Landrecies, on se retrouva rapidement au Jeudi Saint.

C'est à Hecq que toute la paroisse était conviée et la petite église se trouva vite remplie.

Les abbés Jean et Evariste officièrent ainsi que Didier et des servants d'autel.

Ce fut un moment recueilli, au cours duquel les prêtres procédèrent au lavement des pieds de quelques volontaires. On se quitta dans le silence après un temps d'adoration.

Le lendemain, après le chemin de croix mis en place dans la majeure partie des églises de Saint Roch, l'assemblée avait été invitée à vivre la Passion du Christ à l'église du Favril sous la conduite de l'abbé Jean-Marie, de Didier et de servants d'autel.

« Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Fils de Dieu. Il est condamné à mort. C'est sur une croix qu'il meurt, supplice qui était réservé aux criminels dont il n'était pas. Son corps, remis à ses proches, est déposé dans un tombeau après avoir été enveloppé dans un linceul. »

Si les paroissiens n'avaient pas répondu en aussi grand nombre que la veille ils étaient quand même bien présents pour cette célébration particulièrement émouvante au cours de laquelle l'abbé Jean-Marie évoqua un voyage en terre sainte qui l'avait profondément marqué.

Au moment de la vénération de la Croix l'assemblée remonta l'allée centrale en procession jusqu'au choeur et déposa sur le sol des lumignons allumés qui bientôt formèrent une croix de lumière et de joie au pied de celle de bois, complètement dépouillée, rappelant celle sur laquelle le Seigneur Jésus avait été crucifié..

La veillée de Pâques eut lieu à l'église de Bousies sur le parvis de laquelle on alluma le feu nouveau en présence des abbés Jean-Marie et Jean, de Didier, de nombreux servants d'autel et des paroissiens venus participer à cette célébration.

Au feu béni par l'abbé Jean-Marie, Didier alluma le cierge pascal et la flamme se propagea de cierge en cierge en commençant par les jeunes appelés à faire, cette année, leur première communion. Précédée par les servants d'autel, les paroissiens gagnèrent leur place en procession tandis qu'était chanté l'Exultet.

Dans l'église laissée dans la pénombre ce furent bientôt des dizaines de flammes qui éclairèrent l'édifice.

Après la liturgie de la Parole, la liturgie baptismale lui succéda. Litanie des saints, bénédiction de l'eau dans le baptistère par l'abbé Jean-Marie, cuve dans laquelle Didier plongea le cierge pascal avant que chaque personne de l'assemblée ne vienne se signer.

Renoncement au mal, profession de foi, liturgie eucharistique furent les autres étapes de cette veillée soutenue par la chorale locale.

Le chant final ne pouvait que conforter les croyants dans leur conviction : «  Il est vivant, Il est ressuscité. »

Comme d'habitude ce fut une très belle cérémonie qui avait été bien préparée dans une église soignée et fleurie.

La semaine Sainte s'acheva le dimanche 31 mars, par la messe de Pâques célébrée à l'église de Landrecies.

P.P.

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Dimanche 31 mars 2024 • 67 visites

keyboard_arrow_up