/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Avec Didier et Marie-Andrée

Réunion d'information sur les diacres du doyenné de Mormal à l'occasion de l'ordination diaconale prochaine de Didier Carlier de Landrecies.

le Vendredi 01 juin 2018

Avec Didier et Marie-Andrée

« Avec Didier et Marie-Andrée »

 

Tel était le titre du document remis à tous ceux qui étaient venus écouter Didier, Marie-Andrée, les diacres et leurs épouses rassemblés dans la salle paroissiale, à Maroilles, le 1er juin.

Hormis les diacres, les trois prêtres en activité de notre doyenné : Adam, Jean et Jean-Marie, participaient également à cette soirée : Marité du conseil épiscopal, Nathalie, assistante pastorale en doyenné, son mari, d'autres en responsabilité d'Eglise et bien entendu un auditoire de paroissiens.

 

La parole fut donnée à Didier et Marie-Andrée, par Vincent, chargé de veiller au partage du temps entre les intervenants.

Didier expliqua, qu'il y a 8 ans, il avait été interpellé pour devenir diacre. C'est une proposition à laquelle il avait réfléchi avec Marie-Andrée. Depuis 5 ans, Didier est en formation et après son ordination, le 1er juillet prochain au Quesnoy, il aura encore à se former durant une nouvelle année. Un peu plus tard il dira qu'il est déjà bien engagé dans les baptêmes et l'aide aux migrants. Il souhaite que dans le baptême, son action ne se limite pas à donner le sacrement mais à tisser des liens avec les familles. Il est conscient « qu'il y a déjà là de quoi faire ! »

La rencontre se poursuivit par un chant approprié «  Comme Lui », accompagnée à la flûte traversière et à la guitare par Nathalie et Joaquim, puis par la lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre.

Il s'en suivi la lecture des symboliques du diaconat (main gauche : ministère de la Charité, main droite : ministère de la Parole, les deux mains levées : ministère de la liturgie) avant que la parole ne soit donnée à Dominique Maerten qui fait partie de l'équipe diocésaine du diaconat, chargé de la formation des diacres. Il retraça l'historique du diaconat, rappelant également qu'on peut nommer diacre un homme déjà marié mais qu'un diacre célibataire n'est pas autorisé à se marier. Il ajouta que le diaconat est un service d'Eglise à part entière, actuellement réservé aux hommes, et que les diacres ne sont pas des sous-prêtres comme certains le croient. Ils sont placés sous l'autorité de l'évêque. lequel a reçu la plénitude du sacerdoce. Celui-ci ordonne deux types de ministères : à sa droite, les prêtres qui partagent avec lui le ministère pastoral, à sa gauche les diacres pour le ministère du service.

Après cet intéressant exposé chacun des autres diacres présents et leurs épouse furent amenés à expliquer leur parcours et leurs engagements : Francis et Monique ; François et Françoise, Bernard et Brigitte, Pierre et Sylvie venus du diocèse de Tournai, et enfin Philippe et Axel. Des diacres issus de milieux très différents comme le commerce, l'agriculture, l'enseignement etc..

Plusieurs femmes de diacres insistèrent sur la priorité qu'il fallait donner à sa propre famille avant tout autre chose, mais aussi sur l'importance d'être attentif à ne pas se laisser déborder par toutes les sollicitations dont le diacre peut faire l'objet. Adam ne manqua pas de faire remarquer qu'il était plus facile de dire « oui » aux demandes que d'exprimer un refus.

Après un temps laissé à l'assistance pour poser quelques questions, ce fut celui des échanges et du partage autour de pâtisseries, fruits, boissons apportés par les uns et les autres.

 

Ce fut une très belle initiative que d'avoir permis cette découverte de nos diacres dont le rôle et l'action sont souvent méconnus et qui, rappelons-le, font partie intégrante du clergé.

 

Pierre Péchiné

 

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié Samedi 02 juin 2018 • 336 visites

Haut de page