" j'étais malade et vous m'avez visité" Mat. 26,36

Interview d'une bénévole du S.E.M. à l'occasion de la messe de la santé

 

 

 

Tout autour de nous nombre de personnes âgées, handicapées, malades sont dans l'incapacité de sortir. Aussi est-ce important pour elles de recevoir une visite. C'est la raison d'être du Service Evangélique des Malades (S.E.M.)

« Nos Clochers » a interviewé une bénévole, membre du S.E.M. depuis prés de six ans.

N.C. Bonjour Maryse et merci de nous recevoir. Pourquoi avoir choisi d'offrir de votre temps au S.E.M. ?

Maryse . C'est un mouvement qui me correspond car je me sens en empathie avec les gens qui sont seuls ou souffrants.

N.C. Sur quel secteur agissez-vous ?

Maryse. Je rends visite règulièrement à une voisine âgée et malade avec laquelle se sont tissés des liens affectifs et lui porte la comunion. Mais, quand j'en ai connaissance, je visite également d'autres personnes de mon village, ou encore de Landrecies. Si j'apprends que quelqu'un, que je connais ou dont je connais la famille, est hospitalisé, je vais le voir pour le soutenir et peux lui remettre, à cette occasion, une image pieuse ou encore une médaille.

N.C. Combien rencontrez-vous de personnes par semaine et quelle est leur moyenne d'âge ?

Maryse. Les personnes chez lesquelles je me rends sont majoritairement âgées de 75 ans et plus mais il m'arrive d'en rencontrer de plus jeunes. Dans la plupart des cas je ne fais pas de visites régulières, tenue par mes obligations familiales et personnelles. J'agis plutôt dans la spontanéité. Cependant j'effectue environ cinq visites par mois et, au moment de Noël ou de Pâques je porte la communion.

N.C. Quelles relations entretenez-vous avec les personnes que vous allez voir ?

Maryse : Avec le temps la confiance s'instaure. Il arrive que des personnes me confient des choses dont elles ne parleraient pas avec un parent proche.

N.C. Que diriez vous pour conclure ?

Maryse : Rendre visite à des personnes qui ne peuvent plus sortir, qui sont âgées ou malades, leur apporter régulièrement ou occasionnellement la communion, les écouter, échanger avec elles, c'est donner un sens à mon engagement dans le S.E.M.. C'est un geste de foi et d'amour pour mon prochain. C'est par amour pour le Christ que je veux le faire partager.

 

Nos Clochers

 

 

 

 

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Dimanche 09 février 2020 - 15h23 • 179 visites

keyboard_arrow_up