Moi, je suis le Chemin, la Vérité

Nouvelle étape de la route mariale à la chapelle Notre Dame de Grâce à Landrecies

Moi, je suis le Chemin, la Vérité.

 

Après un arrêt au square Notre-Dame de Lourdes, jeudi à Bousies, les pèlerins de la paroisse se sont retrouvés à la chapelle Notre Dame de Grâce, lieu dit «  le Rosembois » à Landrecies, pour honorer la Vierge Marie.

Cette jolie chapelle, érigée entre prés et champs, fut édifiée en 1686 et connut bien des déboires lors des différents sièges de la ville entre le 18ème et le 20ème siècles. Les plaques, apposées sur sa façade, indiquent les dates des différentes restaurations dont elle fit l'objet, la dernière en l'an 2000.

Pouvant accueillir une quarantaine de personnes assises, elle est beaucoup plus petite que la chapelle Notre Dame des Haies et beaucoup plus humble. Moins de visiteurs sans doute mais pas moins d'expression de la foi, de prières confiées à la Vierge. On y voit également de nombreuses petites statues du Christ, de la Vierge, de saints déposées là par ceux qui ne savent qu'en faire. Petite anecdote, une statue de Saint Joseph avait disparu depuis plusieurs années. Elle a retrouvé sa place jeudi 12 mai, la veille de la célébration de l'office !

C'est dans cette petite bâtisse, entretenue et fleurie avec soins par Lucien et Françoise, que l'abbé Jean célébra la messe devant une petite assemblée comptant plusieurs personnes du quartier, très attachées à ce lieu de culte.

L'abbé Jean, dans son homélie, traita de l'évangile du jour, selon saint Jean, un texte chargé d'espérance souvent choisi lors des funérailles. Le Fils de Dieu annonce à ses disciples qu'il part leur préparer une place dans la maison de son Père. C'est dans cet écrit que le Christ dit être la Vérité et la Vie ce que commenta largement l'abbé Jean : dire la vérité est une chose, être la Vérité est bien autre chose.

Que la Vierge Marie, notre maman du Ciel comme aimait à le dire l'abbé Claude Devred, nous aide à avancer sur le chemin qui nous est proposé pour trouver, de l'autre côté, la place qui nous est réservée.

Pierre Péchiné
 

Article publié par PAROISSE ST ROCH • Publié le Samedi 14 mai 2022 - 14h59 • 299 visites

keyboard_arrow_up